lundi 13 mai 2013

Retour au pays...


Il y a à peine huit jours, je suis arrivée dans ce pays lointain. J’ai dîné dans un restaurant typique et  je me suis relevée trois fois pendant la nuit. J’ai attrapé la « tourista ». Normal. Je n’ai plus l’habitude de ce genre de cuisine.

Le lendemain, j'ai pris les transports en commun, et tout à coup, derrière moi, deux autochtones ont commencé à se battre violemment. J’ai eu très peur. J’ai vite appelé mon mari pour lui demander s’il pouvait m’envoyer un garde du corps durant mon séjour, mais il m’a répondu que c’était impossible.

Sur un marché de quartier, dans le stand d’un marchand d’épices, j’ai vu un pigeon qui mangeait des amandes concassées, ses pattes sales dans le bac. J’ai vu le serveur l’écarter et remplir une poche des amandes souillées qu’il a tendu à un client.  

Dans un café, nous sommes allées prendre un petit déjeuner, et la formule disait : « café ou thé, tartines beurrées et confiture ». Ma fille a commandé la formule, en précisant qu’elle voulait une verveine. Le patron du bar lui a dit « C’est thé ou café. La verveine, c’est une infusion. Vous ne pouvez pas en prendre avec cette formule ».

Je suis alors partie dans un pays voisin.

En arrivant dans cet autre pays, j’ai vu beaucoup de voitures de police passer dans les rues à toute allure. J’ai vu des gens qui manifestaient, qui criaient, qui levaient le poing. J’ai pris un taxi qui m’a dit que son chiffre d’affaire avait baissé de 50% depuis l’année dernière.

Assise à la terrasse d’un restaurant, j’ai vu un serveur lâcher son plateau sur lequel étaient les deux cafés qu’il devait servir à des clients, pour poursuivre un jeune homme qui venait de lui voler son vélo sous son nez. Il n’a pas pu le rattraper.

J’ai vu, devant la porte d’un grand magasin, une dame d’une soixantaine d’année sortir en courant et en hurlant, poursuivie par deux agents de la sécurité qui l’accusait d’avoir volé un article. Ils l’ont maîtrisée et emmenée. On ne l’a jamais revue.

Ouf ! Après cette semaine passée entre Paris et Madrid, ça va me faire du bien de rentrer en Irak, dans mon Kurdistan bien aimé. .

Sulaymanyiah, me voilà !


26 commentaires:

  1. ben, dépêche toi... je t'attends... N'aime pas être seul...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ewara bache, cher mari. T'aimes pas être seul ou tu n'aimes pas être sans ta femme adorée? De ta réponse dépendra ma date de retour...

      Supprimer
  2. ne vous inquiétez pas. Je prends soin de demain soir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas comment prendre ce commentaire...

      Supprimer
  3. A te lire, c'est le monde à l'envers ou presque, mais es-tu bien sûre que si tu n'avais pas la sécurité de ces gardes du corps, les choses seraient ce qu'elles sont? Je conçois que le pays doit être attrayant, mais... Comment vivent les femmes lá-bas? Les autochtones je veux dire, pas les occidentales. Quel est le niveau d'alphabétisation? Et côté médecine? Et qu'en est-il de la liberté d'expression? J'ai de grands doutes par rapport à tout ça! A côté de ça je suis d'accordd avec toi pour tes observations lors de ton séjour à Paris et à Madrid, c'est si triste que ça en devient lamentable. Mais je ne vais rien rajouter à ce que tu as déjà dit, car d'ailleurs ça a été très bien dit! Amicalement. Catherine

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Catherine,
    Si je n'avais pas ces gardes du corps, ce serait tragique, car je ne verrais plus de très bons copains avec qui je partage beaucoup. A part ça, j'ai des amis français qui vivent sans garde du corps, qui conduisent, qui sortent le soir, qui font la fête et qui ont survécu.
    Les gardes du corps, c'est l'apanage des grosses boites étrangères qui décident d'une politique et l'appliquent. Et ce n'est pas la même pour toutes les boites.
    En ce qui concerne le taux d'alphabétisation, je n'ai pas de chiffre. Mais ce que je peux te dire, c'est que dans chaque village que je traverse (et je me ballade beaucoup), aussi petit soit-il, il y a une école et un dispensaire.
    Pour la santé, je ne sais pas quoi te dire, je n'ai pas encore été malade... Mais pour ce qu'on m'en a raconté, lorsque tu es malade, tu vas aux urgences et c'est totalement gratuit.
    En ce qui concerne la condition de la femme, j'ai perçu beaucoup de différences entre elles : tu as des jeunes femmes très occidentalisées, maquillées et habillées comme en Europe, tu as les femmes plus âgées qui portent davantage le voile, il y en a qui travaillent, d'autres qui sont femmes d'intérieur. Il semble qu'il y ait encore beaucoup de machisme, surtout en milieu rural, car il y a un nombre très important d'associations d'aide à la femme. J'ai eu l'occasion de rencontrer la Présidente de l'Union des femmes, qui fait un travail extraordinaire. Ce qui veut bien dire que ces organismes ont le droit et les moyens d'exister.
    A part ça, lorsque qu'un kurde se marie, il doit donner de l'or à sa femme (sous forme de bijoux ou de lingots). Et c'est l'équivalent de plusieurs milliers de dollars...
    Et pour la liberté d'expression, à l'occasion de l'anniversaire de son gazage par les troupes de Saddam Hussein, j'ai assisté, il y a quelques semaines, à une pièce de théâtre dans un village, en présence de ministres, ou je n'ai jamais vu un gouvernement se faire critiquer et ridiculiser de manière si virulente. J'en étais même choquée! Les ministres n'ont pas bronché. A ce que je sais, les acteurs sont toujours en vie aujourd'hui...

    J'espère avoir un peu répondu à tes questions.
    Bien à toi

    RépondreSupprimer
  5. Excellent poste qui resume tres bien ce que je ressens aussi quand je rentre. Bravo Flo.
    Stephane

    RépondreSupprimer
  6. Hey!! Le petit voyage a Madrid a aussi du bon! J'ai été ravi de te revoir Flo! Cool de savoir que tu es heureuse.. Je t'ai trouvé tres épanouie. Ça fait plaisir... Bises et excellent retour! Chris

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça m'a fait super plaisir de te voir, Chris! Et n'oublie pas ce que je t'ai proposé... A très vite et bon courage!

      Supprimer
  7. Heureusement que j'étais déjà au courant de certaines de tes péripéties à Paris(qu'on m'a racontées ;) )sinon j'aurais cru que le "pays lointain" et l'autre pays "voisin" étaient l'Irak et la Syrie ou l'Iran ou la Turquie! Sinon le suspens était bien entretenu jusqu'à la dernière phrase!

    Pour compléter les commentaires de Florence, je dirais que les gardes du corps ne sont vraiment pas nécessaires au Kurdistan, les seuls à en avoir sont les officiels dans leurs déplacements,comme cela se fait ici aussi, et quelques gros investisseurs occidentaux.Je connais pas mal de franco-français qui vont régulièrement au kurdistan et qui visitent toute la région sans le moindre garde du corps, ils me disent même qu'ils se sentent plus en sécurité là-bas qu'à Paris ou dans d'autres grandes villes françaises.Et jusqu'à présent aucune agression contre un occidental ou un enlèvement n'a été signalé(e). En tout cas pas à ma connaissance, et s'il y en a eues,les agressions doivent se compter sur les doigts d'une main et être sans gravité.

    Sur la condition de la femme,je pense qu'elle n'est pas la même selon qu'on se trouve dans l'Est (région Soran) ou l'Ouest(Le Behdînan)de la région autonome kurde, les femmes seraient plus "libres" et plus "émancipées" du côté de Suleymaniyah (région Soran).Il y a effectivement et malheureusement encore du machisme et certaines injustices envers les femmes mais il y a aussi pas mal d'associations de défense des droits des femmes qui sont très actives et certaines très influentes.Cela dit la condition de la femme kurde est bien mieux que celle des femmes du reste de l'Irak ou même des pays de la région.Cela ne doit cependant pas justifier le statu quo et le combat pour le droit des femmes doit continuer et être porté par toute la société et la classe politique kurdes.

    Concernant les mariages, la pratique qui consiste à acheter de l'or pour sa femme existe toujours et commence à diviser la société.Ces dernières années,avec l'enrichissement de beaucoup de gens, ou les demandes de mariage faites au Kurdistan par des hommes vivant en Europe (supposés "riches"),il y a eu une importante augmentation des exigences de beaucoup de jeunes filles, ruinant parfois leur future belle-famille ou les obligeant à emprunter pour lui acheter l'or qu'elle a exigé.C'est d'une stupidité sans nom mais cela existe toujours et plus que jamais.On parle même d'une importante augmentation de jeunes célibataires au Kurdistan car leurs familles n'ont pas les moyens d'acheter l'or demandé.En moyenne, aujourd'hui, la somme dépensée en or pour une femme fraîchement mariée est de l'ordre de 10.000 dollars.Cela peut représenter parfois 4 ou 5 milles comme cela peut aussi atteindre 25 ou 30 milles, si ce n'est plus, surtout avec l'augmentation du prix de l'or.J'ai toujours trouvé cette pratique scandaleuse et j'ose espérer que les nouvelles générations y mettront fin petit à petit.

    Dilshad

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, cher Dilshad, pour tes commentaires toujours aussi riches...

      Supprimer
  8. comme je vous comprend!!! J'attends avec impatience de pouvoir y retourner. Suleymaniyah est une ville interessante! Je suis française également mais je suis mariée avec un kurde. Nous y allons en vacances tous les 2 ou 3 ans pour le moment mais j'aimerai m'y établir définitivement mais le pas n'est pas encore franchi. La chose qui nous retient est bien sur le coté financier: trouver du travail n'est certainement pas facile pour une française!!!! Mais bon en France trouver du travail est aussi difficile je pense.
    A propos de la vie là-bas je suis du même avis que vous. Pendant nos vacances nous vivons dans la famille et je n'ai jamais ressenti aucun animosité ou danger bien au contraire. En France jamais je ne laisse mes enfants dans la rue sans moi. A suleymaniah ils jouent avec les voisins devant la maison, elles vont faire des petites courses avec les cousins de leur age sans aucune peur!!!
    Je continuerai de lire avec attention vos posts si intéressant!!!
    Cristina

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cristina! Vous cherchez quoi comme travail ? Envoyez-moi un mail a florence.didiot@gmail.com et racontez-moi.
      A bientôt!

      Supprimer
  9. bonjour madame,
    je me permet de vous écrire car j’apprécie beaucoup ce que vous faites au kurdistan et ce que vous dites, j'étais à la recherche d'investisseurs français au kurdistan irakien d’où je suis originaire, quand là je tombe sur votre site malheureusement la plupart des gens en Europe ont une mauvaise image de cette région magnifique en tête et je les comprend car à entendre ce que les médias raconte à tout les coins de rue il y a une bombe prête à exploser, il faudrait plus de personne comme vous pour redonné une réputation positive au kurdistan irakien. En effet on peut dire que l'Irak et encor un pays en guerre mais la différence qu'il y a entre le kurdistan irakien qui n'oublions pas est une région autonome et le reste du pays est comme le jour et la nuit à touts les niveaux ! (paysage, climat, mentalité, langue, niveau de vie, etc...).
    je vous souhaite beaucoup plus de bonheur à vous et à votre mari mais faite quand même attention l'or du "clasico" ne critiqué pas trop messi ou ronaldo car sa peut être dangereux ces deux joueurs sont quasiment des 'prophètes' pour certains jeunes lol
    (ps : ne faite pas attention au fautes d'orthographe ce n'est pas ma tasse de thé )

    Hussein

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Hussein ! Je ne fais que partager ce que je vis, et vivre au Kurdistan est une expérience géniale...
      Et je ne peux pas critiquer Ronaldo, puisque je suis fan du Real Madrid et fière de l'être. Quant à Messi, je ne sais pas qui c'est ;-)

      Supprimer
  10. Hussein, je pense que les fans kurdes des 2 gros clubs espagnols sont plus dangereux pour eux-mêmes que pour les autres...il est arrivé que des fans se mutilent ou même se suicident après la défaite de leur équipe (Barcelone ou Mardrid).Mais ils se tapent dessus aussi, c'est vrai, la connerie n'a pas de frontière, même dans le football.Cela dit j'ai pas encore vu de hooligans kurdes! :)

    dilshad

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arch! Dilshad! Tu as écorché le nom de mon équipe sur mon blog!!!! Tu as mis deux "r" à Madrid... Mais bon, rassure toi, je ne vais quand même pas me mutiler pour ça... ;-)

      Supprimer
  11. Lol...désolé Florence, je ne savais pas que tu étais une aficionada aussi susceptible! Mais tu me rassures, aucune idée noire ne semble te traverser l'esprit ;)
    C'est une faute de frappe mais peut-être aussi un lapsus révélateur de mon attachement et de mon admiration pour le FC Barcelone !

    dilshad

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux pas croire que tu sois du Barça... Mais bon, je te pardonne... ;-)

      Supprimer
  12. alors vive le Sulaymanyiah !!

    RépondreSupprimer
  13. tu préfères vraiment le Sulaymanyiah que madride et paris ou c'est pour abaisser un peu ta tristesse ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien Simko, je dois t'avouer que je me sens bien mieux et plus en sécurité à Suly... Et je n'ai pas de tristesse. Bien sûr, je suis contente de rentrer en Europe pour voir mes enfants, ma famille et mes amis... Ils me manquent, c'est vrai. Mais au niveau qualité de vie, et surtout ambiance positive, il n'y a pas photo : Suly est bien plus agréable à vivre. Les gens sont incroyablement hospitaliers, les paysages magnifiques et la région vit une époque de reconstruction, avec une énergie positive et une force palpables. C'est beau d'assister à tout cela... Et d'y participer un peu, c'est magique!

      Supprimer
  14. je suis d'accord avec vous,j'avais que 15 ans pour la première fois j'ai vu une française en Kurdistan c'étais madame Mitterrand en 1992 que c'était encouragent pour nous voir une grande dame a notre coté, mais aujourd'hui je vie en France mais pas pour longtemps j'aimerais bien rentrer en Kurdistan comme vous dites voir ce changement,ce qui me fait très plaisir aussi c'est que les gens acceptent vivre dans un pays moderne et ont beaucoup respect pour les français .je suis fière que mon grand frère fait beaucoup d'effort pour aider les étudiant kurdes qui étudient en langue française a suly et à erbile. je vous souhaite une vie agréable et heureuse en Kurdistan .

    RépondreSupprimer