mercredi 23 juillet 2014

Se prendre la tête au Kurdistan

Conversation entre Paris et Sulaymaniyah le 14 juin 2014 :

Fille : Allo maman? Tu sais, pour le stage que je devais venir faire à l’école française à la fin du mois… Tu es sûre que je peux venir ? Parce qu’en France ils disent que c’est la guerre en Irak et tout le monde me dit de ne pas y aller.

Mère : Salut ma chérie. Ne t’inquiète pas, au Kurdistan ça ne craint absolument rien. Et tu penses bien que si j’avais le moindre doute, je te le dirais tout de suite !

Fille : Oui, j’imagine bien. Mais bon, je préfère te l’entendre dire. Les nouvelles ne sont pas rassurantes. J’ai peur pour vous.

Mère : A part la pénurie d’essence et les queues interminables devant les stations-service, je t’assure que tout va très bien ici !

Fille : Bon, tant mieux... Dis, et je vais faire quoi exactement alors pendant mon stage ? Tu m’as parlé de cours de dessins et de vous aider. Tu peux m’en dire davantage ?

Mère : Eh bien d’abord, nous aurions besoin que tu assistes le prof d’Arts Plastiques qui donne des cours d’été aux enfants. Ce sera t’occuper des plus petits.


Mère : Après, mettre en place les nouvelles classes, acheter du matériel, organiser le nouveau bureau, faire un plan d’évacuation, rédiger de nouvelles fiches, trier des photos, déménager des meubles, faire de l’archivage, réorganiser les clefs qu’il faut absolument étiqueter et ordonner…


Mère : Et quand tu auras tout fini, tu pourras prendre la grosse tête.

Fille : Me prendre la grosse tête ?

Mère : Oui. Tu verras.


Fille : Bon, ça me paraît un bon programme. Je suis contente de venir vous aider.

Mère : Super ! Mais aussi, on prendra du temps pour faire d’autres choses.

Fille : Comme quoi ?

Mère : Déjà, c’est la coupe du monde de football. Et on va aller voir les matchs avec les copains.

Fille : Hum. Moi, je boycotte le Mondial, à cause de la situation au Brésil. Mais bon, je vous accompagnerai si tu veux.


Mère : C’est sympa.  J’espère aussi que tu me réconforteras avant les matchs et que tu me consoleras si on perd.

Fille : heu. Oui oui…


Mère : Ensuite, on ira bien sûr se balader dans les montagnes.


Mère : On ira cueillir des concombres kurdes pour le pique-nique.


Mère : Tu apprendras à faire des brochettes kurdes…

Fille : C’est pas la même chose que nos brochettes à nous ?

Mère : Pas vraiment. Il y a la technique de l’aplatissement de la viande et de la répartition sur la tige de fer. Les spécialistes te montreront.


Mère : Et si tu le fais bien, tu seras chaudement félicitée !


Mère : Et tu auras même le droit de toucher à la Kalachnikov de nos amis peshmergas.

Fille : (rire) C’est ça oui. Moi, toucher une arme ! 


Mère : Qu’est ce que tu as envie de faire, sinon ?

Fille : Je ne sais pas. On pourra sortir boire un verre ?

Mère : Bien sûr ! Boire du bon thé kurde !


Fille : Heu, j’avais pensé à autre chose.

Mère : Je vois… Il y en a aussi !


Fille : J’ai aussi besoin d’acheter quelques trucs.

Mère : Comme quoi ?

Fille : Des chaussures ? Tu crois que je peux en trouver ?

Mère : Ben oui, quelle question ! 


Fille : Et j’ai besoin de bonnes valises solides.

Mère : Pas de souci, on en trouvera.


Fille : Et si je suis malade, il y a de bons docteurs ?

Mère : J’en connais un excellent, ne t’inquiète pas.


Mère : Il a même un laboratoire au rez-de-chaussée pour faire des analyses sur le moment !


Fille : Ok. Sinon, on pourra aussi rester cool à la maison se regarder un petit film ?


Mère : Oui, et en parlant de cool, on ira aussi au nouveau spa se détendre un peu.


Mère : Depuis la piscine qui est en hauteur, tu as une superbe vue sur Sulaymaniyah.


Fille : Ça me parait génial tout ça, Maman ! Tu m’as vraiment rassurée et j’ai vraiment hâte de venir.

Mère : Heu, en fait, il y a quand même un risque dont je ne t’ai pas parlé.

Fille : Ah bon ? Lequel ?

Mère : Que tu pleures à ton retour à Paris…

Fille : (rire) Heu, Maman, tout le monde n’est pas piqué par la fièvre du Kurdistan comme toi…

 
Arrivée à Paris, le 23 juillet 2014










28 commentaires:

  1. Bonsoir Florence,

    Je suis pleine d'admiration pour ce que vous faites et surtout pour ce que vous transmettez. Merci pour ce beau blog qui remet les points sur les "i". Vous y êtes, vous racontez ce que vous voyez.
    Ravie de vous lire.
    Marjo

    RépondreSupprimer
  2. Merci, Florence de te prendre - et de faire prendre - la tête au Kurdistan de si belle façon ! J'en redemande ! Bravo à toi et ta fille (et aux amis kurdes et même aux pas kurdes !!) - Je t'embrasse - Edith.

    RépondreSupprimer
  3. superbe blog florence. quelle beau pays que le kurdistan. quelle reve de vous y rejoindre...merci pour ces image magnifiques. un infirmier de france

    RépondreSupprimer
  4. cet ta fille pour de vraie? koan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Koan. Oui, il s'agit bien de ma fille.

      Supprimer
  5. Je me demandais ce que tu allais bien pouvoir trouver pour ton nouveau post, que j'attendais avec impatience. Et bingo! Tu as encore réussi à me surprendre.
    Heureusement que tu es là pour nous remonter le moral, même si tu vis en Irak!
    Bises
    Olivier

    RépondreSupprimer
  6. Réponses
    1. Viens donc faire le touriste ici, cher René, si t'es cap! ;-)

      Supprimer
  7. Trop cool ! C'est où ce spa ?
    Carlos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A l'hôtel Grand Millennium de Sulaymaniyah : http://www.millenniumhotels.com/grandmillenniumsulaimani/

      Supprimer
  8. Je suis fan absolu ce ton blog. Tu me fais pleurer, rire et aimer ce kurdistan que je ne connaissais pas. J'espère que les Kurdes se rendent compte de l'énergie que tu leur donnes avec tant de coeur et de finesse.
    Bravo.
    Jean-Charles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jean-Charles. Je décris simplement ce que je vois et que je vis. Et je n'écris pas pour les kurdes, mais plutôt pour les faire connaître... C'est donc plutôt pour toi que j'écris ! ;-)

      Supprimer
  9. Ça m'étonne pas qu'on est si bien au kurdistan. Vive les kurdes, peuple ouvert et généreux qui accueille les chrétiens persécutés! Merci de faire connaître ce peuple si merveilleux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Bji au peuple kurde. Je suis fière d'être à leurs cotés dans ces moments si difficiles.

      Supprimer
  10. L ecole va ouvrir ce septembre? Commet va la bas?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour! Oui, la rentrée aura lieu le 7 septembre comme prévu. Ici, tout va bien. Merci!

      Supprimer
  11. Comment allez-vous? êtes-vous toujours au Kurdistan? Je viens de découvrir votre blog c'est très émouvant. Meilleures pensées pour tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis désolée, je viens de me rendre compte que je n'avais pas répondu à votre message. Oui, je suis au Kurdistan, et je compte bien y rester encore longtemps!

      Supprimer
  12. Bonjour,
    je viens de découvrir votre blog qui me rend particulièrement fière ayant une origine franco kurde. J'ai 21 ans et je suis étudiante en école de commerce Master 1 Audit, Gestion. Mon rêve ultime serait de m'installer au Kurdistan pour participer au développement du pays et apprendre la langue. J'envisage de travailler pour une entreprise française après mon diplôme. Puis-je vous demander quelques informations ? Merci pour ce blog émouvant. Cordialement, Arya.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et désolée du retard à vous répondre. envoyez moi votre CV par mail à florence.didiot@gmail.com.

      Supprimer