mardi 31 mars 2015

Kurdistan, je t'aime

Cela fait quelques mois que je n’ai pas écrit sur mon blog. Pas que les sujets me manquaient. Non. Mais comment faire pour écrire sur et dans un pays en guerre ? Où est la décence face aux populations qui se font massacrer pas si loin de chez moi ? Comment ne pas penser aux Peshmergas qui luttent avec courage et qui sont continuellement en danger ? A ceux qui sont tombés pour nous protéger ? A leurs familles qui vivent comme elles peuvent le fait d’avoir leur frère, leur père ou leur fils en train de lutter sur le front ?
C’est une situation que je n’avais jamais vécue, ni dans ma France natale, ni dans mon Espagne d’adoption. Et je découvre avec stupeur que, dans cette partie du monde, la guerre, le danger, la dévastation, la précarité, la souffrance et la mort sont des éléments avec lesquels il faut composer. Que ce soit ici, ou un peu plus loin.

Aujourd’hui, le danger et la guerre sont « un peu plus loin », en Irak et en Syrie. Au Kurdistan, nous vivons en sécurité, et je m’en sens presque honteuse. Pourtant je regarde mes amis kurdes. Ils continuent à vivre, simplement. Ils honorent le courage de leurs soldats et de leurs disparus en célébrant la vie. Sans fanfare, certes, mais avec une sincérité déconcertante. Ici, il faut vivre le moment présent du mieux possible, par respect pour ceux qui ne sont plus.

Alors j’ai cherché quoi faire pour leur signifier mon soutien. Et je me suis dit qu’une bonne  manière de leur rendre hommage, c’était d’essayer de faire connaître la beauté et la douceur de leur terre au plus de monde possible. J’ai donc décidé de créer une page Facebook qui s’appelle « Kurdistan, je t’aime » dans laquelle je partage les photos que j’ai récoltées au gré de mes balades. Sans prétention, sans commentaire, sans artifice.  Je ne suis pas photographe. J’aime simplement le Kurdistan aussi avec mes yeux...

J’ai dédié cette page aux Peshmergas car c’est grâce à eux que je peux vadrouiller librement dans les montagnes kurdes et admirer tant de magnificence et de magie. Sans eux, je ne pourrais pas voir tous ces paysages, toutes ces vallées, tous ces arbres, tous ces sommets, toutes ces couleurs…

Et ce que j’espère, c’est que des Peshmergas, ou ne serait-ce qu’un seul, découvrent par hasard une de mes images de ce Kurdistan qu’ils aiment tant, et, oubliant où ils sont, que ça leur fasse du bien à l’âme pendant quelques instants...

  







35 commentaires:

  1. Tes photos sont magnifiques et ta plume est très expressive.
    Nous pensons bien à vous.
    Grosses bises
    Babette & Eric

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Eric! Muchos besos à vous deux!

      Supprimer
    2. Merci pour avoir permis de découvrir ce pays et pour votre prose très agréable à lire et très riche d'informations. Pensées affectueuses pour ce peuple courageux.

      Supprimer
  2. Très joli texte et très jolies photos... ¡Merci!

    RépondreSupprimer
  3. Très beau partage de Florence. Merci aux peshmergas pour leur courage et leur détermination. Le monde est plus sûr grâce à eux.

    Jean-Yves

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jean-Yves. Oui, c'est comme ça que je le ressens également...

      Supprimer
  4. Des paysages splendides, des paroles qui s’attachent au cœur…. Merci au peshmergas pour prendre soin de toi.

    Grosses bises.

    Véronique - Madrid

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gracias Véro! Tout plein d'abrazos y espero que estés bien...

      Supprimer
  5. Cet arbre qui se détache nettement parmi ses congénères, semblant plus fort et plus ancré que les autres, est un parfait symbole de la résistance de ce pays que tu évoques si bien au fil de tes posts. Merci, Florence, de nous le faire mieux connaître par tes textes et tes images, cela nous change de la dureté de l'actualité qui nous en est souvent proposée. Grosses bises. Jipé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jipé! C'est vrai que certains arbres kurdes sont incroyablement charismatiques...
      Grosses bises!

      Supprimer
  6. magnifique !!! belle plume et très belles photos

    RépondreSupprimer
  7. Qué bonitas fotos, Florence. Muchísimas gracias por compartirlas!
    Teresa-Orange

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Muchas gracias Teresa! Orange está también en Kurdistan , A ver si te animas y pides tu traslado ;-)
      Besos

      Supprimer
  8. Magnifiques photos! Quel magnifique pays, et un grand merci aux pechmergas pour leur courage et leur résitance. Merci à Florence de prendre le temps de partager tout ça.
    Robert

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Robert ! C'est avec plaisir que je partage ce que je vois ! ;-)

      Supprimer
  9. Que ce pays est beau! Je croyais que c'était un désert. Merci de nous le faire découvrir.
    Amicalement.
    Marie-Odile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parfois, un désert à la fin de l'été... En fait, le paysage change tout le temps... C'est ça qui est extraordinaire ici. On ne se lasse pas de regarder.

      Supprimer
  10. MERCI MADAM FLORANS POUR TOUT FAITE POUR KURDISTAN

    RépondreSupprimer
  11. Superbe Flo!!! Merci.... Christophe

    RépondreSupprimer
  12. Les photos sont époustouflantes!

    J'espère que ceux qui te liront sauront qu'ils ont la chance inouïe d'être -pour l'instant- à l'abri de toutes ces tragédies, en relativisant un peu leurs maux parfois anodins.

    Merci Florence pour ces nouvelles du bout du monde.

    DRD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci... Le but n'est pas de culpabiliser les lecteurs mais de leur montrer que le Kurdistan n'est pas ce que les médias en disent. Ici, il fait bon vivre et c'est magnifique!

      Supprimer
  13. Bonjour Florence,

    D'abord je te félicite pour ce blog et te remercie pour ces paroles qui s'attache au coeur.

    Comment pourrais je te contacter directement, je désire avoir beaucoup plus d'informations sur le Kurdistan et les Kurdes, j'irai vivre prochainement.

    Mouna.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Mouna, merci beaucoup et tu peux prendre contact avec moi par mail : florence.didiot@gmail.com. A bientôt!

      Supprimer
  14. Bonjour Florence, encore merci pour ce blog! Je suis arrivée a Sulaymanyiah il y'a quelques jours. J'avais utilisé votre post ci-dessus pour vous envoyé un mail. L'avez vous reçu ? Merci d'avance et à bientôt j'espère. Sarah

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Florence,

    Merci pour ces photos et ce récit. Cela me rappelle la vie en Territoires Palestiniens Occupés, et comme ils me l'ont dit souvent lors de conflits ou difficultés face à la force occupante, "Ici, il faut vivre le moment présent du mieux possible, par respect pour ceux qui ne sont plus" .... un peu comme par chez vous, bien que la situation soit quelque peu différente..... Vos photos sont époustouflantes, cela me donne très envie de venir. Peut être un jour! inshallah

    Merci encore,

    Latifa

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour Florence,

    Superbes photos encore une fois, la prochaine fois que je viens à Suly j'aimerais bien aller faire un tour dans la montagne.
    Bien à toi,
    Thierry

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolée du retard à te répondre Thierry! Et à très vite alors!

      Supprimer
  17. Bonjour Florence. Je trouve vos photos et textes simplement magnifiques... mais qu'en est il du kurdistan aujourd'hui avec cette guerre ? Merci de donner de vos nouvelles.
    Lili

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour Florence. Vos photos et textes sont simplement magnifiques !..
    Mais qu'en est il du Kurdistan aujourd'hui ?
    Merci de donner de vos nouvelles...
    Lili

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Lili,
      Merci pour votre intérêt pour mon blog. Ici, tout va très bien. Vraiment. Nous sommes dans l’œil du cyclone en fait. Et je vous assure qu'au Kurdistan d'Irak, on se sent totalement en sécurité. Je vais bientôt publier un nouveau post, mais je suis bien occupée avec l'école dont je m'occupe en ce moment!

      Supprimer